Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Vocabulaire du cheval - Langues d'ici & d'ailleurs - Forum Babel
Vocabulaire du cheval
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10945
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 12 May 14, 13:54 Répondre en citant ce message   

- A doctor told the crestfallen model she’d have facial scars forever.
= Un médecin a dit à la mannequin déconfite qu'elle garderait des cicatrices au visage à vie.

[ The NY Post - 12.05.2014 ]


Royaume-Uni crestfallen
- découragé - démotivé - déçu
- déconfit

to look crestfallen : avoir l'air penaud

etymonline a écrit:

crestfallen (adj.)

1580s, past participle adjective, but the verb crestfall is recorded only from 1610s, in reference to diseased horses, and is rare. It's possible that the image behind this use of the word is not cocks, as often is asserted, but horses.

= le verbe crestfall, rare, est postérieur à l'adjectif crestfallen et fait référence à des chevaux malades
il est possible que l'image associée ne soit pas le coq (crest : crête) comme on l'affirme souvent mais le cheval
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10945
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 22 May 14, 14:50 Répondre en citant ce message   

INDEX [ EN CONSTRUCTION ] à jour au 12.05.2014



Royaume-Uni USA

- bronco
- canter
- crestfallen
- dark horse
- dead heat
- gelding
- girth
- henchman
- horse-trade
- hostler
- jackboot
- jaded
- like a horse (to eat ...)
- mustang
- nag
- old paint
- one-horse
- prance in / out
- roughshod (to run/ride roughshod over)
- saddle
- shoo-in
- stallion
- stud
- superfecta
- tacky
- thoroughbred horse
- trifecta
- trot out
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
AdM
Animateur


Inscrit le: 13 Dec 2006
Messages: 898
Lieu: L-l-N (Belgique)

Messageécrit le Saturday 31 May 14, 21:22 Répondre en citant ce message   

Troïka, mot russe qui signifierait à l'origine "trio de chevaux attelés de front".

http://correcteurs.blog.lemonde.fr/2013/07/22/la-troika-cest-dabord-une-affaire-de-bourrins/
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques



Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6527
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Monday 09 Jun 14, 13:15 Répondre en citant ce message   

giòrss a écrit:
a briglia sciolta à bride abattue

Expressions :
à bride abattue : très rapidement
it. a briglia sciolta : à bride abattue, lit. "à bride relâchée"


angl. A wigwam for a goose's bridle : expression australienne et néozélandaise. lit. "un wigwam pour une bride d'oie". Signifie "cela ne vous regarde pas", "ce ne sont pas vos oignons". Le mot wigwam (habitation amérindienne) serait à l'origine "whim-wham", "objet fantastique, caprice". L'expression associe délibérement des objets qui n'on aucun point commun.

angl. bridle : bride, rennes
angl. bridle path : allée cavalière, lit "chemin de bride"
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10945
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 11 Sep 14, 11:11 Répondre en citant ce message   

Royaume-Uni Don't spare the horses !
(= n'épargne(z) pas les chevaux)
- something that you say to someone in order to tell them to hurry
= ce que l'on dit à qqn pour lui demander de se dépêcher

- Go and buy some milk and don't spare the horses !
= Va acheter du lait et ne traîne pas / ne perds pas de temps !


L'expression est souvent attribuée à la Reine Victoria (fin XIXème S.) mais ceci est discuté.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pascal Tréguer



Inscrit le: 16 Dec 2012
Messages: 694
Lieu: Lancashire - Angleterre

Messageécrit le Saturday 27 Sep 14, 0:42 Répondre en citant ce message   

José a écrit:
Royaume-Uni dark horse (= cheval sombre)
- (général) inconnue
- (US politique) candidat inattendu

he's a dark horse : on ne sait pas grand chose de lui

Origine
- dans l'univers des courses hippiques, concerne un cheval de course inconnu des parieurs, il est donc difficile de lui donner une cote
- la mention la plus ancienne se trouve dans le roman Young Duke de Disraeli

Le terme dark horse était un terme d’argot turfiste avant la parution de The Young Duke de Benjamin Disraeli - cf. par exemple The Turf Expositor de 1829.

Ici dark a probablement le sens de secret, comme dans to keep something dark. De plus, le public est in the dark, dans l’ignorance des capacités réelles du cheval.

En 1844, James K. Polk (11e président des États-Unis) devint le premier dark horse de la politique américaine. Dans son compte rendu de la convention nationale du parti démocrate de cette année-là, Hermann von Holst écrivit (dans son livre John C. Calhoun, 1882) :
Citation:
On the eighth ballot the name of Governor Polk, of Tennessee, appeared for the first time, and on the next ballot he was nominated. Polk was what, in the political slang of to-day, is called “a dark horse”.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10945
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 23 Jul 15, 14:24 Répondre en citant ce message   

- New York history is clear: Successful mayors are workhorses. Failed mayors fancy themselves as show horses, and end up as horse’s asses.
= L'histoire de NY est claire : les maires qui réussissent sont des bourreaux de travail. Ceux qui échouent se voient complaisamment comme des bêtes de concours et finissent par passer pour des ânes.

[ The NY Post - 13.07.2015 ]


Royaume-Uni workhorse
- cheval de trait / de labour
- FIG bourreau de travail
- (industrie) machine performante


Royaume-Uni horse's ass (= cul de cheval)
- personne stupide ou incompétente et qui fait rire à ses dépens par sa bêtise
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10945
Lieu: Lyon

Messageécrit le Saturday 26 Nov 16, 11:39 Répondre en citant ce message   

Lire le MDJ hippos (grec ancien).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10945
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 20 Mar 18, 12:35 Répondre en citant ce message   

Lire les Fils suivants :
Les différents noms pour "cheval / jument" en arabe
Les différents noms pour "cheval / jument" en tamazight
– Vocabulaire équestre au Maghreb [Lien ajouté par AdM le 10 août 2021]
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10945
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 05 Apr 18, 20:43 Répondre en citant ce message   

TLFi a écrit:
- GUAI(S),(GUAI, GUAIS), adj. masc.
Hareng guai(s). Hareng qui, après avoir frayé, est vide de laitance et d'œufs.
La pêche du hareng guais dans les eaux territoriales françaises (Boyer, Pêches mar.,1967, p. 88).
Étymol. et Hist. 1723 hareng gai (Savary d'apr. FEW, t. 16, p. 7b); 1812 hareng guais (Boiste).
Prob. var. orth. de gai* employé au fig., cf. « vif, pétulant [en parlant d'un animal] » (dep. le xiiies. ds DEAF) puis cheval guais -terme de blas.- « sans bride ni harnais » (1690 ds Fur.).

http://www.cnrtl.fr/definition/guais

On trouve l'orthographe gai chez Littré :
- Terme de blason. Cheval gai, cheval nu et sans harnais.

Lire les échanges à ce sujet dans le Fil Cheval / hareng ... gai, guai ou guais ?.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Amri



Inscrit le: 24 Jul 2021
Messages: 20
Lieu: Gabès

Messageécrit le Tuesday 10 Aug 21, 22:08 Répondre en citant ce message   

José a écrit:
- Barack Obama a qualifié ces explosions d’actes terroristes et concédé que les autorités ne savaient pas encore si les responsables étaient américains ou étrangers. Rick DesLauriers, chef du bureau du FBI à Boston, a pris les rênes de l’enquête dont pas grand-chose n’a filtré.

[ Libération - 17.04.2013 ]


rêne : FIG direction / controle

Du lat. pop. *retina, déverbal du lat. retinere « retenir » (cf. le lat. retinaculum « lien, corde, cordage, rêne »), cf. les corresp. rom.: ital. redina (xives., Tomm.-Bell.), esp. rienda (dep. 1140, Cid, Cor.), cat. regna (xiiies., Alc.-Moll.), a. prov. regna (xiies., Rayn.), port. redea (xiiies., Mach.). [ TLFi ]

Lire la Famille TENIR.


Le latin me semble moins pertinent que l'arabe رَسْنٌ rasn, de sens identique, lequel en plus, du point de vue forme, cadre parfaitement avec le prototype français attesté dans Roland: resne.

Le mot et ses apparentés sur lexiconarabic (avec références aux Lisan et Edward William Lane), almougem et Kazimirski
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 11192
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Tuesday 10 Aug 21, 22:47 Répondre en citant ce message   

C'est effectivement troublant ! Le cognat hébreu existe (reṣen). Si un hébraïsant pouvait nous en donner une attestation biblique...
Sinon, un emprunt de l'arabe au français à la faveur des croisades n'est pas exclu.

Voyons ce qu'en pense Cligès.

(Vous en avez encore beaucoup comme ça ?)

En tout cas, merci de nous faire connaître LEXICONARABIC, un site colossal à mettre d'urgence dans Lexilogos. Il remplacera avantageusement El-Baheth qui a disparu...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Cligès



Inscrit le: 18 Jul 2019
Messages: 896
Lieu: Pays de Loire

Messageécrit le Wednesday 11 Aug 21, 11:31 Répondre en citant ce message   

Pour ce qui est de l'étymon arabe signalé [rasn], phonétiquement, le a>e pose problème, mais cela dépend évidemment de la prononciation exacte de cette voyelle dans le mot.
Mais surtout, l'époque des Croisades, c'est un peu tard pour la CdR.

Si l'on accepte l'étymon traditionnel *rĕtina, il s'agit essentiellement de justifier l'accent circonflexe moderne.

C'est très simple : la chute de la pénultième atone a donne *retna, puis *redna par assimilation régressive de sonorité (je ne précise pas les dates supposées).
Mais le groupe -dn- n'est pas stable en français : dans certaines aires dialectales, le d s'est résolu en [z], dans d'autres, en [r] : *redna est devenu *rezna (écrit resne), puis le [z] s'est amuï en allongeant le ĕ (qui ne s'était pas diphtongué en raison de l'entrave). L'accent circonflexe a été ajouté par la suite, non pour "rappeler" l'ancien -s, comme on le dit à tort à l'école, mais pour marquer la longueur de la voyelle (presque imperceptible de nos jours, ce qui fait que rêne est prononcé comme renne).

Autre exemple : Rhod(a)num > *rodne > AF Rosne > FM Rhône.

Exemple avec -r- : *bod(i)na > *bodne > AF bosne/bonne (cf. abonner) > MF et FM borne.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
AdM
Animateur


Inscrit le: 13 Dec 2006
Messages: 898
Lieu: L-l-N (Belgique)

Messageécrit le Wednesday 11 Aug 21, 14:14 Répondre en citant ce message   

Cligès a écrit:
[…] la longueur de la voyelle (presque imperceptible de nos jours, ce qui fait que rêne est prononcé comme renne).

Dans certaines régions peut-être mais pas chez nous.
Mon grand-père, cavalier émérite, a toujours dit des rênes avec un ê long comme dans reine.
Et pour un renne, les deux n sont bien prononcés.

C'est peut-être un archaïsme liégeois…

(Que signifie : « c'est un peu tard pour la CdR » ?)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 11192
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 11 Aug 21, 14:16 Répondre en citant ce message   

"La Chanson de Roland".

Le a du mot arabe est bref et souvent transcrit et prononcé é, donc resne, pas de problème de ce point de vue-là.
(L'exemple le plus connu est le a de l'article al-, presque toujours transcrit el-, comme on sait, mais resté al- dans les emprunts espagnols.)

Bon, alors si le mot n'est pas venu par les Croisades, je doute qu'il s'agisse d'un emprunt à l'arabe. Un emprunt par l'invasion de l'Espagne n'aurait pas manqué de laisser une trace. Les rênes se disent las riendas en espagnol, du pur latin. Et rédeas en portugais.

Il doit donc s'agir d'une coïncidence de plus, dont il faut bien reconnaître qu'elle est assez spectaculaire.


Dernière édition par Papou JC le Wednesday 11 Aug 21, 14:43; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
Page 7 sur 8









phpBB (c) 2001-2008