Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
La négation en français (et les autres langues) - Langues d'ici & d'ailleurs - Forum Babel
La négation en français (et les autres langues)
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Gaillimh



Inscrit le: 12 Nov 2005
Messages: 366
Lieu: Aberdeen (Ecosse)

Messageécrit le Saturday 12 Nov 05, 19:13 Répondre en citant ce message   

En français, la négation est double : "Je n'ai pas vu Audrey aujourd'hui"; mais cela n'a pas toujours été le cas. Autrefois, en français on utilisait uniquement "ne" pour marquer la négation.

Il y a en français une série de négations qui étaient, à l'origine, des mots affirmatifs: pas, point, rien, plus, aucun, personne, jamais. Ils servaient à renforcer la seule négation véritable que nous ayons, à savoir ne. Je ne sais rien -- Je n'en connais aucun. -- Je n'en veux plus. -- Il n'est personne qui l'ignore. -- Je ne l'oublierai jamais.

Or, le deuxième mot de la négation (pas, point, goutte...) marque tellement fort la négation que le premier a tendance à disparître de la langue parlée ("j'ai pas envoie d'y aller")


Le phénomène n'est pas isolé. En anglais on peut remarquer la même évolution. Il n'y avait en vieil anglais (600-1100) qu'un seul mot marquant la négation: "ne" qui était placé devant le verbe.

Puis un deuxième mot a été ajouté pour renforcé la négation: "nawicht" (entre 1200-1700) qui est devenu "noght" puis "nawt," jusqu'a sa forme actuelle : "not". Il était placé après le verbe. -rq: je pense qu'il a donné nicht en Allemand-

On peut également remarquer que cette deuxième forme (dont le rôle est, comme en français, d'accentuer la négation), a finalement davantage porté la négation que la première, laquelle est devenue inutile.

Avez vous remarqué ce phénoène en français, dans d'autres langues? Souhaitez-vous en discuter?


Dernière édition par Gaillimh le Sunday 20 Nov 05, 11:59; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
bcordelier



Inscrit le: 07 Oct 2005
Messages: 190
Lieu: France

Messageécrit le Saturday 12 Nov 05, 19:20 Répondre en citant ce message   

Une bonne partie de l'explication doit venir du fait qu'il existe plusieurs nuances dans la négation, qui sont justement rendues par le second terme :
ne ... pas
ne ... plus
ne ... guère
ce qui le rend davantage discriminant.

Je pense que dans une majorité de langues ces notions sont également rendues par des adverbes complémentaires.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Breizhadig



Inscrit le: 12 Nov 2004
Messages: 860
Lieu: Penn ar Bed / Finistère

Messageécrit le Saturday 12 Nov 05, 19:28 Répondre en citant ce message   

En Breton il y a le même phénomène qui s'est opéré, à l'origine, il était placé devant le verbe la particule négative "nend", ce qui sufissait à rendre la phrase négative, puis, on a rajouté après le verbe quelques particules intensives, la plus connue étant "ket"...

Cette particule a pris autant d'importance que "nend" qui cette dernière s'est réduite en "ne" puis "n' " devant une voyelle, chez certains (dont moi lol) elle ne s'entend même plus à l'oral...

A noter que l'accent tonique ne peut être porté sur la particule "ne" mais en revenche se porte sur "ket"...

Pour exemple, voici l'évolution du phénomène :


- Nend debram
- Nend debram quet
- Ne zebran ket (forme écrite actuelle)
- Zebran ket (forme parlée dans certains coins)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Gaillimh



Inscrit le: 12 Nov 2005
Messages: 366
Lieu: Aberdeen (Ecosse)

Messageécrit le Saturday 12 Nov 05, 19:33 Répondre en citant ce message   

En fait, il semble qu'il y avait bien des nuances en français. Ainsi, "pas" était utilisé avec un verbe de mouvement, "goutte" avec un verbe comme "boire", "mie" avec "manger", "point" avec un verbe "visuel", etc.

Pour ce qui est de l'anglais, nawicht signifie quelque chose comme "pas du tout"
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Maisse Arsouye



Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 2037
Lieu: Djiblou, Waloneye

Messageécrit le Saturday 12 Nov 05, 19:41 Répondre en citant ce message   

Wallon En wallon on a deux négations légèrement différentes selon qu'on a un COD indéterminé ou déterminé. Par exemple :

Je ne vois pas la maison : dji n'wè nén l'maujone
Je ne vois pas de maison : dji n'wè pont d'maujone

La forme pont est à rapprocher de la forme française point tombée en désuétude.


Transvaal En afrikaans, on a une double négation qui est un des traits marquants de cette langue par rapport au néérlandais.

Je n'aime pas Jean-Claude Vandamme ( juste pour l'exemple bien sur) ->
Néerlandais Ik houd niet van Jean-Claude Vandamme
Transvaal Ek hou nie van Jean-Claude Vandamme nie
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2846
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Saturday 12 Nov 05, 19:41 Répondre en citant ce message   

En grec Grec on a deux négations, une pour l’indicatif δεν et l’autre pour le subjonctif μη

δεν θέλω να πάω (je ne veux pas y aller)
Να μη πας (N’y va pas )

.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Poyon



Inscrit le: 24 Jul 2005
Messages: 765
Lieu: Liège (Waremme)

Messageécrit le Saturday 12 Nov 05, 19:46 Répondre en citant ce message   

Louisiane :

"C'est pas rien quoi c'est tu m'dis" : Ce que tu me dit n'est rien, n'est pas grave.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Gaillimh



Inscrit le: 12 Nov 2005
Messages: 366
Lieu: Aberdeen (Ecosse)

Messageécrit le Saturday 12 Nov 05, 22:23 Répondre en citant ce message   

En moyen anglais, il fallait deux mots pour construire la négation: "ne" et "nawicht"; exactement comme en français avec "ne" et "pas" actuellement.

On avait un gros pour une phrase comme "he does not like spinach" (S,Aux, Nég, V, O) ceci: "he ne likes nawicht spinach"

Dans cette phrase, nawicht a un rôle d'amplificateur de la négation (emphatique?) qui signifirait à peu près :"pas du tout"

Désormais, en anglais moderne, on n'utilise plus que "not" pour marquer la négation; c'est un "descendant" de nawicht
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles



Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3128
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Monday 14 Nov 05, 6:26 Répondre en citant ce message   

Il y a un cas dans lequel on est bien embêté:
Il y en a plus a deux sens parfaitement opposés. On peut prononcer de deux manières:

Il y en a plu -> Il n'y n'en reste rien.
Il y en a pluss -> La quantité a augmenté.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
winnoloursin



Inscrit le: 17 Oct 2005
Messages: 710
Lieu: marseille

Messageécrit le Monday 14 Nov 05, 9:18 Répondre en citant ce message   

Ce qui m'étonne c'est que si ne marque la négation, pourquoi dit t-on (par exemple) "il n'y a que deux personnes" au lieu que "il y a que deux personnes" car la restriction n'est pas vraiment de la négation même s'il y a une idée de soustration. Par exemple, le sens ou plutôt l'intention est quelque peu différent si on dit
"il y a un tiers des Français qui est amateur de choucroute"
"il n'y a qu'un tiers des Français qui est amateur de choucroute"


Comme en Français plus (+) et plus (rien) s'écrivent pareil on a intéret dans le second cas à mettre le ne.

On dit aussi je t'aimerai à jamais qui signifie en fait toujours

A mon avis dans quelques années le ne risque de disparaitre
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2846
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Monday 14 Nov 05, 11:30 Répondre en citant ce message   

Citation:
Il y en a plu -> Il n'y n'en reste rien.


Pour ce cas ne faut t-il pas dire plutôt
il n’y en a plus

.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
winnoloursin



Inscrit le: 17 Oct 2005
Messages: 710
Lieu: marseille

Messageécrit le Monday 14 Nov 05, 12:00 Répondre en citant ce message   

C'est ce que je faisais remarquer juste avant ton intervention. En français correct on met ne ou n',mais à part dans ce cas où le doute subsisterait car dans certaines régions on ne prononce pas le s (contrairement à Marseille où on le prononce aussi dans "moins"!). ,avec guère ,goutte,point,jamais je trouve la double négation pas vraiment utile
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles



Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3128
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Monday 14 Nov 05, 13:39 Répondre en citant ce message   

Évidement, c'est la manière correcte, mais dans les faits, il n'en va pas ainsi.
C'est plutôt un problème pour le système orthographique du français, lequel devrait distinguer les deux orthographes. L'usage de la liaison empêche cependant d'éjecter le s
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Nikura



Inscrit le: 08 Nov 2005
Messages: 2035
Lieu: Barcino / Brigantio

Messageécrit le Monday 14 Nov 05, 15:16 Répondre en citant ce message   

Occitanie Occitan: je ne sais pas = sabi pas, (provençal) sabe pas, (alpin/gavot) sabo pas, (briançonnais) a sabu pà, a sau pà
-> seul le "pas" est utilisé, cependant, en gascon on trouve encore la forme: ne sabi pas, avec ne... pas, comme en français.
Catalogne Catalan: je ne sais pas = no sé, no ho sé, no ho sé pas
-> le catalan garde dans certaines constructions l'usage d'une particule négative de renfort. Celle-ci peut être: pas, cap, gens
Ex: no hi ha cap altra manera per fer-lo (il n'y a pas d'autre façon de le faire)
Espagnol Espagnol: que dire de l'expression "ya no" pour "ne... plus"
Ya no hay nada que hacer = il n'y a plus rien à faire
Italien Italien: "mica" peut être trouvé pour renforcer la négation.
Romanche Romanche: la négation est également double, on utilise la particule "buc" après le verbe. Les dialectes de l'Italie du Nord en grande majorité possèdent cette double négation.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Marden



Inscrit le: 16 Nov 2004
Messages: 468
Lieu: Seine-et-Marne, Ardennes

Messageécrit le Monday 14 Nov 05, 15:49 Répondre en citant ce message   

Il vous est peut-être arrivé de lire une inscription du genre :
"Défense de ne rien déposer"
qui vous fait littéralement obligation de déposer quelque chose, dans la mesure où, justement, "rien" a le sens de "quelque chose".
La formulation "correcte" devrait donc être :
"Défense de rien déposer" !!!
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Page 1 sur 5









phpBB (c) 2001-2008